Nos Valeurs

La coopération
La transition énergétique
L’ancrage territorial
La relocalisation de l'économie et de l'emploi
La coopération

A travers ce projet citoyen, nous souhaitons privilégier la coopération entre acteurs locaux plutôt que des démarches individuelles de production d’énergies renouvelables. Cela nous semble plus efficace en termes de dynamique locale nécessaire aux enjeux de transition énergétique mais aussi moins risqué pour viabiliser les projets de production.

Tout seuls, de nombreux citoyens n’ont pas les ressources disponibles (toitures adaptées, moyens financiers pour couvrir les investissements nécessaires, temps ou compétences pour monter un projet…). Mais en s’unissant, les ressources des uns et des autres se complètent et des projets deviennent possibles. C’est uniquement à travers un travail collectif sur le territoire que pourront être identifiés les potentiels de production mais aussi les besoins afin d’être véritablement un territoire à énergie positive en 2050.

La transition énergétique

Nous partageons totalement l’objectif inscrit dans la Charte d’Energies Partagées d’une « consommation d’énergie réduite, grâce à l’application des principes de sobriété et d’efficacité et, pour couvrir cette consommation résiduelle, d’une production intégralement basée sur les énergies renouvelables ».

Nous constatons qu’en France le rythme actuel des actions permettant cette transition énergétique n’est pas assez rapide pour répondre au défi climatique, à la baisse des risques nucléaires et des conflits liés aux énergies fossiles ainsi qu’à la fin de la précarité énergétique.

La Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée a pris une décision courageuse en décidant de devenir la première Région à énergie positive d’Europe.

Localement, la communauté d’agglomération du Gaillac-Graulhet s’est engagée à devenir un territoire à énergie positive pour la croissance verte.

 

Notre projet citoyen s’inscrit donc pleinement dans ces objectifs régional et local. Il sera la première réalisation coopérative et citoyenne de production d’énergies renouvelables du territoire.

L’ancrage territorial

La transition énergétique ne sera mise en œuvre que si chacun agit à son niveau, sur son territoire. Tous les territoires ont la possibilité de produire une ou plusieurs énergies renouvelables, personne n’est mis à l’écart. Il est donc possible, et souhaitable, de se réapproprier localement les modes de production d’énergies renouvelables en adéquation avec les ressources locales et notre consommation d’énergie.

A travers ce projet citoyen, nous voulons enclencher une dynamique dans l’ouest du Tarn entre les différents acteurs locaux : particuliers, entreprises (agriculteurs, artisans, commerçants, installateurs de panneaux photovoltaïques…) et collectivités territoriales.

L’équipe habite sur ce territoire et est impliquée dans les réseaux professionnels, associatifs et en relation avec des élus locaux. Notre volonté est que l’essentiel du financement (hors prime « 1€ Région pour 1€ citoyen ») soit apporté, en priorité par les citoyens du territoire.

Toute collectivité du territoire, qui le souhaite a également sa place, soit en mettant à disposition des toitures de son parc bâti, soit en prenant des parts dans la SCIC : nous traduisons cette volonté dans nos statuts. L’emprunt bancaire sera limité au seul complément nécessaire.

La relocalisation de l'économie et de l'emploi

Les énergies non renouvelables utilisées en France (pétrole, gaz naturel fossile, charbon et uranium) sont essentiellement importées pour plusieurs dizaines de milliards d’euros chaque année.

En produisant sur notre territoire dans une démarche non spéculative, nous relocalisons l’économie en créant de la richesse locale.

Ce projet, pour cette première réalisation, participera à soutenir l’emploi local dans les entreprises chargées des études, des installations et de la maintenance.

Surtout, ce projet contribuera au développement du secteur des énergies renouvelables pourvoyeur de nouveaux emplois.

Menu